Première rentrée ! Quand tu stresses plus que ton enfant…

première rentrée

Alors ça y est ma fille a fait sa première rentrée en maternelle. Et… Tout s’est bien passée. Un peu trop quand même !

Reprenons le contexte : Ma fille a toujours été avec moi. Pas de crèche, pas de nounou, pas de garderie… H24  avec sa mère !

Quand maman est super excitée

J’avoue que vers le mois de janvier (même bien avant), j’étais du style « Vivement la rentrée ! Je vais respirer un peu ». Non mais c’est vrai, c’est bien les enfants mais quand ils sont à l’école ça doit être encore mieux ! Plus de temps pour soi, pas de « Maman ! Maman ! » toutes les 5 secondes, plus de Peppa Pig ou de Titounis en pleine journée. Je vais pouvoir retravailler et avoir une vie. Je ne parlerai plus le bébé tous les jours. Vie sociale me voilà !!!

Quand vient la préparation

Oui parce qu’il faut préparer l’enfant à la rentrée. C’est tout nouveau pour eux.

Tu sais,  il faut :

  • Lui parler de l’école, très important : sauf que ma fille ne parlait pas encore et donc quand je lui en parlais, elle me regardait avec des yeux ronds. Tu vois le poisson rouge dans son bocal ? Bah c’est exactement ça. Elle devait se dire « mais qu’est-ce qu’elle me raconte celle-là ! Tais toi et mets moi Masha et Michka ! »

 

  • L’habituer à la séparation : je l’ai donc inscrite à la Halte Jeux. Elle y allait une fois par semaine pendant 2 heures. Au début, c’était dur, elle pleurait quand je partais. Puis, elle a fini par s’y faire et à kiffer. Limite elle courrait pour y aller !

 

  • Qu’elle soit propre : non mais sérieux qu’est-ce qu’il ne faut pas supporter pour un peu de liberté ! Ramasser du pipi et du caca ! Bon de toute façon il faut passer par là école ou pas école.

Bon j’ai quand même essayé de faire les choses bien.

Quand tu commences à réaliser

Et un jour, tu te rends compte que ton bébé devient une enfant, une grande quoi. Elle ne va plus être H24 avec toi et que ça y est c’est parti pour des années d’école. Finalement, ce n’est pas si bien que ça la vie sociale, hein ?

En gros, la déprime commence… « Le temps est passé trop vite, mon bébé a grandi trop vite. Elle n’était encore qu’une petite crevette il y a quelque temps. » L’art de l’exagération ! T’as quand même eu presque trois ans pour t’y faire !

En plus, quand tu en parles à ton mec :

« Je ne suis pas bien, ça me stresse un peu cette histoire d’école. J’ai l’impression de perdre mon petit bébé. Ça ne te fait rien toi ? »

« Euh non ! Mais tu stresses toujours pour rien toi ! »

OK !

Quand tu stresses plus que ton gosse 

J’avoue que quelques jours avant la rentrée, j’étais hyper stressée. On aurait dit que ma fille passait le bac ou un truc du même genre. Je lui répétais au moins dix fois par jour « tu sais bientôt c’est la rentrée ? Tu vas aller à l’école etc… » Réaction poisson rouge. Elle avait saisi ? Sûrement ! C’est ce que nous disent tous les pro des gosses, non ? « La verbalisation est très importante. ».

Je courrais dans tous les sens, je faisais les boutiques pour lui acheter les plus beaux vêtements. Non mais j’étais au taquet ! J’ai rempli le formulaire donné pour la rentrée comme si c’était une dissert’. Je me suis posé au calme pour mettre toutes les bonnes infos dans les bonnes cases. Bah oui je veux être la maman hyper sérieuse !

Bref, j’étais en panique totale ! « Et si elle me faisait une crise ? Ou qu’elle ne voulait pas rentrée dans la classe ? Ou encore qu’elle se pissait dessus ou autre ? » Psychopathe ! Tellement, j’ai revécu mes rentrées et j’ai pas dormi de la nuit.

Le Jour J : la rentrée

Rentrée prévue à 9h. Levée à 6h30 pour Maman, 7h30 pour ma fille et 8h pour mon fils (oui parce que je n’en parle pas mais il est bien présent). On se prépare tranquillement. Petit déjeuner dans la bonne humeur même si j’ai le cœur qui bat à mille à l’heure. On s’habille, petit pipi (très important !) et on s’en va.

Arrivée devant l’école, les gens sont joyeux, c’est la rentrée. A l’intérieur de l’école, c’est tout autre chose. Ça s’agite de partout. On arrive devant les porte-manteaux, tout sourire et on accroche le manteau à l’endroit dédiée (petit prénom scotché au-dessus de la patère). On fait un petit tour aux toilettes.

L’heure de la séparation approche

On se dirige vers la salle de classe et là… C’est Independance Day ! Vous voyez les films catastrophes où tout le monde court pour sauver sa peau ? C’est ça.

  • Des enfants qui crient, pleurent
  • D’autres qui se roulent par terre
  • Un qui court vers la sortie avec la directrice derrière lui qui essaie de le rattraper
  • Des parents qui pleurent
  • Tu as aussi des enfants qui sont en train de jouer tranquillement comme si de rien n’était.

Et puis, il y a ma fille, un peu choquée mais qui se reprend très rapidement dès qu’elle aperçoit le puzzle posé sur la table. Et là, je lui dis « au revoir, je reviens te chercher tout à l’heure ». Petit bisou. Et en deux secondes, elle était déjà sur son jeu.

Euh… Quoi ? C’est la fin du monde ma fille et tu ne fais même pas semblant d’être triste de te séparer de ta mère ????? Même pas un gros câlin ?? Je te signale qu’on a vécu presque 3 ans ensemble, H24, et que je n’ai pas dormi de la nuit pour toi ???? Quelle ingrate !

Je reviens sur mes dires : vive la vie sociale !

1 semaine après la rentrée

Au final, beaucoup d’inquiétude pour rien. Ma fille s’est parfaitement adaptée.

Tellement bien adaptée que :

  • Elle ne me laisse limite même plus mettre un pied dans la classe, elle me dit au revoir et part comme une fusée.

 

  • Les beaux vêtements que j’ai acheté reviennent pleins de terre, de boue, de peinture etc…

 

  • La semaine d’après, elle a chopé une otite avec nez qui coule et tout le tintouin,

 

  • Parfois c’est elle qui me réveille… à 6 h du mat ! 😩

 

Bon en vrai, je suis bien contente que tout ce soit bien passé même si j’ai eu des moments de stress. Et puis, j’ai vu des mamans vraiment pas bien parce que leur enfant ne se faisait pas à la séparation. Donc, au final, je n’ai pas à me plaindre.

Bon courage à toutes pour cette année scolaire ! Je pense que l’on va avoir pas mal d’anecdotes à raconter.

Une nouvelle étape pour nos p’tits bébés !

P.S. : Raconte-nous comment s’est passé la première rentrée de ton/tes enfants dans les commentaires.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire